> imprimer cette page

Association Dinosaurs

un collectif d’artistes



 


La volonté de DINOSAURS (association 1901, créée en 1996 par sa présidente, Pascale MORISSEAU) fût toujours de regrouper et de produire des artistes de la scène dite indépendante dans un esprit de rencontre et une dynamique de création, ce qu’elle fit et fait par ailleurs dans le domaine de la production discographique avec les artistes : Fred Signac, Eric Signor, et dans le cadre de son propre projet, sous son propre nom, Pascale Jeanne MORISSEAU. Donner une vitrine à des artistes en marge du système, créer une scène, un front, une résistance, favoriser les échanges, proposer des différences, DINOSAURS (micro label et mini organisateur de spectacles) défend ainsi l’idée d’une liberté d’actions et de réalisations, à l’extérieur des circuits balisés de la production musicale officielle.

 




De janvier à juin 2004 : Les autres Vendredis
En collaboration avec l’association Sérenade Productions, et en partenariat avec l’association AURORE. Programmation et organisation d’une double affiche concert tous les 2 vendredis du mois. 6 mois.
Lieu : Restaurant Lectures Gourmandes (18ème).

8 et 9 avril 2001 : La deuxième Nuit de l’Auteur
Adaptation française des writer’s nights américaines. 13 artistes interprètent leurs compositions sur 2 soirs, dans une ambiance intimiste.
Lieu : Péniche 6/8, lieu phare de l’association (6ème).

17 et 18 décembre 1999 : Le premier Festival J’ai Envie
10 artistes. 2 soirs.
Lieu : Bistrot des artistes (6ème).

De janvier à avril 1999 : Les quatre Jeudis
34 rendez-vous musicaux au total. Tous les jeudis. 2 concerts par soir. 4 mois.
Lieu : Bistrot des artistes (6ème).

20 septembre 1998 : La Premiere Nuit de L’auteur
13 artistes. 1 soir. Des solos, ou des duos.
Lieu : Péniche 6/8 (6ème).

23 janvier1998 : Le Festival Trait d’Union
10 artistes. 1 soir. Première rencontre organisée par Dinosaurs qui érige un pont entre scène électrique et acoustique. En collaboration avec l’association Daydream.
Lieu : Glazart (19ème).

Dinosaurs a évidemment organisé des concerts de façon ponctuelle et présenté la particularité de faire tourner des artistes américains à Paris.


Quelques artistes présentés par Dinosaurs :

& Gédéon, Juliette Andréa, Johan Asherton, Jérôme Attal, Backstab, Bianca, Rémi Bienvenu, Bruno Blum, Elisabeth Caumont, Jean-Paul Effe, Flop, Cécile Girard, Heliogabale, John Home, Ignatus, Jerry Joseph (Portland, Oregon), Lea Krueger (Portland, Oregon), Lazzi, Jean-Yves Lievaux, Lou, Mafucage, Michel Moi, Chloé Mons, Warren Pash (Nashville, Tennessee), Polyanna, Julien Ribot, Bruno Maurice Ruffinel, Les Snow Boys, Thierry Stremler, Trivia, Vérone, Style William…

 

 

Les autres artistes Dinosaurs sur disque :



Fred Signac – La preuve du contraire (2014)

Un bonheur, ce nouvel et dernier opus – « La preuve du contraire » - de Fred Signac qui coule comme une évidence. Il s'y révèle en dehors de toute influence dans une voix parfois bleue, souvent rouge, comme le sang. Un coup de maître vocal. Il a trouvé sa place et c'est là où se loge la jouissance. Une rage face à un monde dépérissant, malade, perdu, en quête d'une beauté primitive, ancienne et ré-habitée comme réhabilitée. Merci aux authentiques poètes qui nous rendent moins seuls, pour faire face à tout. L'atrocité. La douleur. Ce qui fait la beauté de la vie malgré tout – comme dans la chanson de Fred « Les mots et les pierres ». Sa voix s'affirme, incarne des textes somptueux, notamment au sein des duos poignants du poète Joel Rodde, collaborateur de toujours – qui revient en force - et la compositrice Dominique Kovacs, nouvelle collaboratrice et refuge de Fred, qui s'impose musicalement enveloppant l'univers de Fred comme en un gant de satin. C'est beau. Prenez la chanson « Je n'irai pas demain » ou « Les plages longues » ou bien encore « Un jour je partirai ». Alchimie musicale où le guitariste Christophe Jouanno, responsable de l'enregistrement, se la joue discrète, comme toujours. Un pilier invisible et pourtant si permanent. L'album de la maturité donc pour notre tendre Fred Signac, poète et chanteur, à la sensibilité à vif, d'une texture très riche et originale. On le sent fort, inarrêtable, sûr de lui. Un frère de la douleur. On en veut. On en redemande. On finit par se le remettre en boucle tant le temps a passé vite en sa compagnie, légère. Sa compagnie à lui, et celle de ses amis. Sans oublier Gianni Villa, le photographe, qui a su, par son visuel, montrer un Fred à nu. A poil, mais tranquille. Serein. En phase. On ne peut qu'aimer. Que dire : « Oui, oui, oui, encore ! ». Oui, oui, oui, Fred encore ! Que le monde voie tout ça ! Oh qu'il voie, qu'il voie tout ça... (JM)

 

 


Fred Signac – Un Ouvrier Chante (2005)

Le nouvel album de Fred SIGNAC s'intitule "Un ouvrier chante". Ce 3ème CD comporte onze nouvelles chansons, en partie coécrites par la paire magique composée de Fred SIGNAC, principal compositeur, et Joël RHODDE. Toutes sont jouées et enregistrées par le guitariste et arrangeur, Christophe JOUANNO, Eric SIGNOR au clavier et à l'accordéon (également sur certains titres du dernier ASHERTON) et Pascale Jeanne MORISSEAU, en apparition subliminale aux choeurs (collectif d'artistes Dinosaurs), avec, en invités cerise, Cécile GIRARD au violoncelle, et Jérôme LORICHONT ("Berg sans Nipple") au cornet. Ce disque se veut l'expression et l'affirmation d'un ton : une mélancolie, portée par une voix grave et chaude, des arrangements, sobres, subtils et surprenants ; mélancolie tantôt véhémente, à l'âme brisée, tantôt lumineuse, amoureuse, mais en tout cas, proche de son dénouement. L'univers qui se dégage est personnel, mélodique, poétique, proche d'un MURAT ou d'un MANSET, ou du moins parallèle. Ces chansons trouveront forcément la paire d'oreilles sensibles pour s'y immerger dans le secret nocturne d'un coin d'alcôve.

Fred SIGNAC - 27 rue Jean Jaurès - 18500 Foëcy - 02.48.51.38.99/01.60.83.14.55 (dinosaurs)

 


Fred Signac - Si J'ai Les Mains Qui Tremblent (2002)

L’écriture savante de Joël Rodde, les compositions entêtantes, intimistes et la voix de velours de Fred Signac, le tandem fonctionne depuis toujours. C'est en 1996 que Fred Signac (alors Dimanche Désuet) croise la route de Pascale Jeanne Morisseau (alors Jane) et Christophe Jouanno, tous deux jeunes auteurs-compositeurs-interprètes. Depuis lors, ces deux-là n'auront de cesse de vouloir aider leur copain Fred à se produire. Après un premier auto-produit concluant (« Le Liquide Allumé »), naît, sous la houlette du décidément très brillant Christophe Jouanno, le deuxième cd « Si J'ai Les Mains Qui Tremblent » du crooner de Bourges, qui rassemble à nouveau la fine équipe de Dinosaurs : Christophe Jouanno (guitare, rythme), Eric Signor (clavier, accordéon) et Pascale Jeanne Morisseau (chœurs), autour des chansons intimistes de Fred, leur donnant existence, couleur et justesse de ton. Un très beau disque, vraiment…

 


BIANCA : The Water and the Belly (2006)


Ce double cd de 39 chansons et instrumentaux regroupe la période "démo" de 1993 à 2000 des compositions de Christophe JOUANNO, membre actif de DINOSAURS. Le guitariste de Pascale Jeanne MORISSEAU, y dévoile dans sa formation nommée "BIANCA" (en référence à Nanni MORETTI), sa facette folk atmosphérique (Torn and Frayed),ou rock débridé (Less than Zero), jusqu'aux plages instrumentales lancinantes (Senso). L'émotion est omniprésente grâce au contraste entre fébrilité vocale et diversité
harmonique étonnante. Les arrangements de l'indispensable Philippe THIPHAINE (HELIOGABALE) viennent enrichir les spectre sonore et enregistrer à ses côtés devient totalement ludique.

 

Philadelphie
Eric Signor – Philadelphie

Les rêves et les désillusions d’un poète français en quête d’une terre promise. Production franco-américaine, écrit et composé à Philadelphie en septembre 2001, enregistré au Studio des Anges, et aux Studios Dinosaurs et Bathyscaphe Bathyscaphe (pour les voix et additifs).



La Force et la Tendresse
Fred Signac – La Force et la Tendresse


La Force et la Tendresse est le dernier opus de Fred Signac.

Ce cinquième album, produit sur le micro-label Dinosaurs, accueille de nouveaux musiciens – en sus de l’inspiré et fidèle guitariste et arrangeur Christophe Jouanno – à savoir Dominique Kovacs au clavier et aux chœurs, Jean-Philippe Nadler à la basse, et Jérôme Lorichon (Berg sans nipple) au cornet, qui viennent apporter leur touche personnelle à l’univers intimiste et vrai que génère Fred de sa voix chaude et de ses accords de guitare folk-rock, en proie aux jeux d’ombre et lumière. L’on jouit du tête à tête avec cet homme-enfant fort et fragile. L’écriture, celle de Fred et de son frère d’arme de toujours, Joel Rodde, est belle et parfois bouleversante. L’on songe à Rodolphe BURGER sur Blues Breizh, mais ce n’est qu’un instant car le disque est signé « Fred Signac » dans la continuité. Et l’on est heureux d’avoir trouvé cet ami sur son chemin.

Jeanne MORISSEAU

fred.signac@orange.fr

http://www.myspace.com/fred-signac